Aller au contenu principal
Cycliste faisant une pause sur le Mont Royal à Montréal

Rouler à deux roues de façon sécuritaire

Avec le retour des belles journées d’été, les cyclistes sont nombreux à prendre la route. Cependant, saviez-vous que plus de 80 % des décès chez les cyclistes sont causés par des collisions avec un véhicule motorisé ? Chaque année en moyenne, 14 cyclistes sont tués et près de 1 900 sont blessés dans un accident de la route.

 

Comme conducteur, ouvrez l’œil et adoptez de bonnes habitudes !

 

 

Gardez vos distances

Pictogramme des règles automobile avec les cyclistes

 

 

 

 

 

Les cyclistes ont besoin d’espace pour circuler. Laissez-leur une bulle de protection quand vous circulez près d’eux, ce qui leur permettra d’éviter des débris ou des obstacles sur la route, par exemple. Lorsque vous dépassez un cycliste :

 

  • laissez un espace d’au moins un mètre entre votre véhicule et lui, et 1,5 mètre en milieu rural;

 

  • vous pouvez franchir la ligne continue qui sépare les voies dans la mesure où la manœuvre peut être faite sans danger. Le Code de la sécurité routière l’autorise;

 

  • si vous n’avez pas assez de temps ou d’espace pour le dépasser de façon sécuritaire, ralentissez et attendez à l’arrière du cycliste;

 

  • avant de réintégrer la voie, vérifiez que la distance que vous accordez au cycliste est suffisante.

 

 

Faites attention avant d’ouvrir votre portière 

Ne pas vérifier la présence d’un cycliste avant d’ouvrir sa portière lorsqu’on est stationné peut avoir de graves conséquences pour ce dernier, qui risque de la percuter. Certains cyclistes en sont même décédés. C’est aussi une infraction au Code de la sécurité routière. Seulement à Montréal, 141 cas d’emportiérage ont été recensés en 2015[1]. Alors, que vous soyez conducteur ou passager, prenez l’habitude de regarder derrière votre épaule avant d’ouvrir votre portière!

 

 

Soyez vigilant aux intersections

La majorité des accidents entre un vélo et un véhicule ont lieu aux intersections. Les causes les plus souvent mentionnées par les policiers concernant ces accidents sont la distraction de part et d’autre, le fait de ne pas avoir cédé le passage ou d’autres comportements négligents. Afin d’éviter les accidents :

 

  • Soyez attentif : les cyclistes sont plus petits et peuvent être cachés par un véhicule, ou se trouver dans votre angle mort.

 

  • Vérifiez si la voie est libre avant de tourner, par exemple à droite. Dans ce cas, si le cycliste souhaite continuer tout droit, il a la priorité.

Pictogramme des règles automobile avec les cyclistes

 

 

 

 

 

 

  • Cédez le passage au cycliste qui est face à vous et qui veut traverser la voie que vous vous apprêtez à emprunter, par exemple en tournant à gauche.

Pictogramme des règles cyclistes

 

 

 

 

 

 

Les clignotants ne sont pas optionnels

Utiliser ses clignotants, c’est la base de la communication sur la route et c’est obligatoire selon le Code de la sécurité routière. En présence de cyclistes, il est encore plus important de le faire puisqu’ils n’ont aucune protection en cas d’accident. Par exemple, si vous signalez un virage, le cycliste qui circule juste derrière vous pourra adapter sa conduite en ralentissant.

 

 

Vous prévoyez sortir à vélo en famille ?

Soyez visible !

 

Comme le vélo n’offre aucune protection, il faut mettre toutes les chances de votre côté en vous rendant visible des conducteurs. Comment?

 

  • Conduisez de façon prévisible, à droite de la route.

 

  • Signalez vos intentions avec le code gestuel.

Pictogramme des règles cyclistes

 

 

 

 

 

 

  • Portez des vêtements voyants ou, mieux, réfléchissants.

 

  • Utilisez des accessoires pour améliorer votre sécurité, comme un miroir pour mieux voir autour de vous, des bandes  réfléchissantes à apposer sur vous ou sur votre vélo, un fanion (écarteur de danger), pour inciter les conducteurs à vous laisser  plus d’espace lorsqu’ils vous dépassent, et, bien entendu, un casque protecteur.

 

  • En plus des réflecteurs obligatoires en tout temps sur le vélo, si vous roulez le soir ou la nuit, votre vélo doit également être muni d’un phare blanc à l’avant et d’un feu rouge à l’arrière. Le Code de la sécurité routière l’oblige. 

 

 

Ah, les règles…

 

On ne le dira jamais assez, à vélo comme en auto, il y a des règles à respecter. Pour votre sécurité, arrêtez-vous aux feux rouges et aux panneaux d’arrêt.

 

Pour le bien de tous, partageons la route et soyons prudents!

 

Pour en savoir plus sur la pratique sécuritaire du vélo, visitez le site Web de la Société de l'assurance automobile du Québec.

 

[1] Données du Service de police de la Ville de Montréal.

 

 

Catérogie secondaire

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

D'actualité

En Vedette

Recommandé pour vous

  • Excursion en kayak dans les îles de Sorel
    10 îles à explorer au Québec

    Nul besoin de se rendre à l’autre bout de la planète pour profiter de l’exotisme insulaire, le Québec compte de nombreuses îles qui ont toutes un petit quelque chose d’enchanteur.