Aller au contenu principal
Fillette assise dans son banc d'auto

Les sièges d’auto : de A à Z

Lorsque vous voyagez avec de jeunes enfants, il est important d’assurer leur sécurité dans la voiture. Voici donc les règles qui s’appliquent aux sièges d’auto et des conseils pour bien les utiliser.

 

Choisir le bon siège d’auto

 

  • En auto, les enfants qui mesurent moins de 63 cm en position assise (entre le siège et le sommet du crâne) doivent être installés dans un siège d’auto adapté à leur poids et à leur taille. Les contrevenants s’exposent à une amende de 80 à 100 $ et à trois points d’inaptitude.
  • Le siège doit porter l’étiquette de conformité de Transports Canada. Il est illégal d’utiliser un siège acheté dans un autre pays parce que les normes de sécurité n’y sont pas les mêmes.
  • Lisez attentivement le manuel du propriétaire de votre auto et le guide du siège parce que les instructions diffèrent selon les autos et les sièges.
  • Remplissez la carte d’enregistrement du siège et retournez-la au fabricant pour qu’il puisse le rappeler s’il est défectueux.
  • Respectez la date d’expiration indiquée sur le siège ou dans son guide parce que les matériaux deviennent moins résistants avec le temps.
  • Remplacez toujours le siège d’auto après un accident même si votre enfant n’y était pas assis. La valeur du siège peut être réclamée à votre compagnie d’assurance.

 

Vous voulez utiliser un siège usagé ?

 

      C’est fortement déconseillé. Si vous le faites, assurez-vous que :

  • le siège est conforme aux normes de sécurité en vigueur (Santé Canada n’autorise plus la revente ou même le prêt d’un siège fabriqué avant janvier 2012);
  • sa date d’expiration n’est pas dépassée;
  • l’étiquette de Transports Canada y est apposée;
  • le siège n’a jamais été impliqué dans un accident;
  • le modèle n’a jamais été rappelé pour une défectuosité (Santé Canada peut vous le confirmer);
  • toutes les pièces sont présentes et intactes;
  • toutes les étiquettes et le guide d’utilisation sont inclus. Vous pouvez toujours vous procurer le guide d’utilisation d’un siège auprès de son fabricant.

 

 

Installez bien votre siège d’auto

 

Placez-le sur la banquette arrière. C’est l’endroit le plus éloigné des zones d’impact lors d’une collision frontale.

 

Placez-le loin des coussins gonflables. N’installez jamais d’enfants âgés de 12 ans et moins à l’avant si l’auto est munie d’un coussin gonflable frontal du côté passager.

Si le véhicule est muni de rideaux ou de coussins gonflables latéraux, il ne faut pas que l’enfant soit placé dans leur zone de déploiement. Ce sera le cas si un enfant appuie sa tête sur la portière pour dormir.

 

Attachez-le solidement. Depuis septembre 2002, les autos et les sièges d’auto pour enfants sont équipés d’un système d’ancrage universel (SAU) qui permet de fixer solidement le siège d’auto. Il s’agit de deux connecteurs fixés au siège d’auto qui s’accrochent à deux barres d’ancrage métalliques fixées à la banquette. Si votre auto ou votre siège d’auto n’ont pas de SAU, attachez le siège d’auto à l’aide de la ceinture de sécurité de la voiture.

 

N’ajoutez rien. N’utilisez pas d’accessoires qui n’ont pas été livrés avec le siège, comme des coussins de soutien pour la tête, des boucles d’ajustement de la ceinture de sécurité, des rétroviseurs, etc. Les accessoires peuvent relâcher les courroies qui retiennent l’enfant ou bien frapper l’enfant ou un autre passager lors d’une collision ou d’un freinage brusque.

 

 

Bien attacher votre enfant dans son siège

 

Siège de bébé : Dès la naissance et jusqu’à au moins 10 kg (22 lb)

  1. Laissez la poignée de transport levée ou abaissez-la à l’arrière du siège selon les instructions du fabricant du siège.
  2. Inclinez le dossier du siège à environ 45° par rapport au sol.
  3. Assurez-vous que les courroies du siège passent dans les fentes du dossier plus bas que les épaules du bébé ou à leur hauteur, de façon à les envelopper.
  4. Enclenchez bien la ou les languettes dans la boucle.
  5. Ajustez la pince de poitrine au niveau des aisselles.
  6. Ajustez les courroies le plus près possible du corps : ne laissez pas plus que l’épaisseur d’un doigt entre les courroies et les clavicules.

 

Note : Les pieds du bébé peuvent s’appuyer sans danger sur le dossier de la banquette et ses jambes peuvent être légèrement pliées.

 

Siège d’enfant : Pour les enfants qui pèsent au moins 10 kg (22 lb)

  1. La sangle de retenue est bien fixée au véhicule.
  2. On ne peut pas insérer plus d’un doigt entre les courroies et la poitrine de l’enfant.
  3. La pince de poitrine est au niveau des aisselles.
  4. La base du siège est attachée bien serrée.

 

Siège d’appoint : Pour les enfants qui pèsent au moins 18 kg (40 lb)

  1. La ceinture de sécurité doit passer au milieu de l’épaule (sur la clavicule) et sur les hanches de l’enfant.
  2. La ceinture doit être bien tendue.
  3. Si la banquette ne comporte pas d’appuie-tête, il est préférable d’utiliser un siège d’appoint avec dossier intégré.

 

Note : Si le siège d’appoint est muni d’un système d’ancrage universel, il faut l’utiliser comme indiqué par le fabricant.

 

 

Besoin d’aide ?

 

Capsules vidéo sur les sièges d’auto pour enfants:

À siegedauto.qc.ca, vous pouvez visionner trois capsules vidéo, une pour chaque type de siège. Ces capsules illustrent comment utiliser correctement les sièges d’auto.

 

Réseau de vérification de sièges d’auto pour enfants:

Si vous souhaitez faire vérifier le siège de votre enfant, prenez rendez-vous chez un des membres du Réseau de votre région. Leurs coordonnées sont disponibles sur le site de l'Assurance automobile du Québec.

 

 

Catérogie secondaire

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

D'actualité

En Vedette

Recommandé pour vous

  • Excursion en kayak dans les îles de Sorel
    10 îles à explorer au Québec

    Nul besoin de se rendre à l’autre bout de la planète pour profiter de l’exotisme insulaire, le Québec compte de nombreuses îles qui ont toutes un petit quelque chose d’enchanteur.