Aller au contenu principal
Enfant qui courent vers le lac Pohénégamook

Les routes touristiques du Bas-Saint-Laurent

Le Bas-Saint-Laurent se laisse découvrir de bien des façons. Depuis 2016, une nouvelle route touristique, La route des monts Notre-Dame, permet de faire « le tour » de la région puisqu’elle ferme la boucle avec les deux autres routes signalisées existantes, soit la route des Navigateurs et la route des Frontières.

 

 

La route des monts Notre-Dame

 

Dernière-née des routes touristiques au Québec, la route des Monts Notre-Dame vous propose une expérience nature accessible et authentique dans un territoire habité par une population fière et accueillante. Le trajet sillonne les monts Notre-Dame, cette chaîne de montagnes vieille de plus de 200 millions d’années qui abrite la célèbre voie navigable utilisée par les Amérindiens pour circuler entre les fleuves Saint-Laurent et Saint-Jean au Nouveau-Brunswick. La route des Monts Notre-Dame vous offre des paysages saisissants parsemés de lacs et de rivières qui côtoient les champs et les pâturages. Des rives sablonneuses de Sainte-Luce au célèbre lac Témiscouata à Dégelis, le parcours de 153 kilomètres vous plonge dans une nature apaisante à travers la piste cyclable Le Petit Témis, deux réserves fauniques, deux zecs, le parc national du Lac-Témiscouata, le Canyon des Portes de l’Enfer, le Parc du Mont-Comi et le parc d’hébertisme en forêt ancestrale du Domaine Valga. De la mer à la terre, suivez les traces des défricheurs des années 30 pour rencontrer les communautés qui se sont enracinées sur ce territoire forestier qu’elles ont refusé de quitter lors du plus important mouvement populaire du Québec rural, les Opérations Dignité. La route des Monts Notre-Dame raconte un entrepreneuriat collectif, une acériculture et un aménagement forestier innovants. Découvrez, auprès des producteurs de la route des Monts Notre-Dame, des produits uniques et toute la saveur de l’authenticité et de l’innovation.

 

 

La route des Navigateurs

 

La route des Navigateurs suit le tracé de la route 132 actuelle et traverse trois régions touristiques. Elle débute à l’ouest à Baie-du-Febvre dans la région du Centre-du-Québec, se poursuit dans la région de Chaudière-Appalaches et se termine à l’est à Sainte-Luce au Bas-Saint-Laurent.

 

L’itinéraire de plus de 470 kilomètres met en évidence le fleuve Saint-Laurent, l’un des grands fleuves du monde, et ses attributs. Un paysage d’une beauté toute particulière qu’il faut prendre le temps de découvrir et des vertus balnéaires reconnues dont il faut profiter. De plus, visitez les attraits et participez aux activités, vous aurez ainsi la chance de vivre une expérience maritime inspirante. La section bas-laurentienne débute à La Pocatière et se poursuit jusqu’à Sainte-Luce. De la région du Kamouraska jusqu’à Cacouna vous traversez une enfilade de petits villages tranquilles qui recèlent des maisons d’allure victorienne et des villas, tournées vers le fleuve, vestiges de ces stations balnéaires en vogue dès le milieu du XIXe siècle. À partir de Rivière-du-Loup, le fleuve large de 23 kilomètres est maintenant la « mer » et les phares, dont le plus vieux du Saint-Laurent, s’y dressent. Jusqu’à Rimouski, vous pouvez embarquer pour une croisière pour aller dans les îles ou voir les baleines, faire du kayak de mer, marcher le long des rives ou profiter des plages. Le fleuve Saint-Laurent a tant à offrir !

 

 

La route des Frontières

 

Au fil de ses 95 kilomètres, sur le tracé de la route 289, la route des Frontières vous mène de Saint-André au Kamouraska à Saint-Jean-de-la-Lande. Dépassant la frontière avec le Nouveau-Brunswick, la Route se poursuit jusqu’à Edmundston. Elle doit cette appellation à sa contiguïté aux frontières du Québec, du Nouveau-Brunswick et de l’état du Maine aux États-Unis. Le territoire est semé de symboles illustrant cette géographie politique : postes douaniers, bornes frontalières et pont international, en plus de la frontière naturelle formée par la rivière Saint-François. Véritable circuit d’interprétation de la culture et du patrimoine, la route des Frontières vous invite à venir vivre son histoire à ciel ouvert. Installations sculpturales et panneaux à connotation historique parsèment les municipalités que vous traversez. En les consultant, vous découvrez des parcelles d’un temps révolu qui s’assemblent graduellement pour tracer le portrait grandeur nature du passé de la région. De la rivière des Caps à Saint-André au pont couvert de Saint-Jean-de-la-Lande en passant par la frontière canado-américaine, le chemin de fer Le Transcontinental et l’avènement du bootlegging, vous revivez la mouvance migratoire des colons qui ont forgé le Transcontinental. La route des Frontières illustre une histoire toujours vivante. Ce coin de pays unique regorge de richesses panoramiques naturelles historiques, culturelles, patrimoniales et récréatives – dont le fameux lac Pohénégamook et sa plage publique sablonneuse de même que Pohénégamook Santé Plein Air, centre de vacances quatre saisons. 

 

 

Information :

 

Tourisme Bas-Saint-Laurent

 

1 800 563-5268

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.

D'actualité

En Vedette

Recommandé pour vous

  • Excursion en kayak dans les îles de Sorel
    10 îles à explorer au Québec

    Nul besoin de se rendre à l’autre bout de la planète pour profiter de l’exotisme insulaire, le Québec compte de nombreuses îles qui ont toutes un petit quelque chose d’enchanteur.